Test des cotons démaquillants réutilisables

Cotons démaquillants réutilisables

J’étais à Porto quand, après un petit tour sur Instagram, je vois Ely Killeuse qui parle de cotons démaquillants réutilisables. Il y avait en fait le Salon Bio and Co à Strasbourg comme tous les ans en fin d’année, l’occasion de se tenir informée des nouveautés et pourquoi pas de tester quelques produits. Laura y allait le lendemain (oui parce que de Porto, je ne risquais pas de pouvoir acheter grand-chose). Elle m’a donc récupéré mon petit lot de cotons démaquillants réutilisables ! #amieenor

Oui, je vire aux produits naturels et écolos en ce moment…

Qu’on se le dise : j’aime de plus en plus connaître le contenu de ce que j’achète. C’est le cas depuis longtemps en cuisine et ça devient important pour moi depuis un petit moment dans ma salle de bain aussi. Une prise de conscience mais aussi l’envie d’apporter ma petite contribution pour la planète et le besoin de savoir ce que je mets sur ma peau (d’où ma routine beauté au naturel). Du coup je trouve sympa de partager avec vous mes petites découvertes surtout que là c’est THE découverte ! J’en ai d’ailleurs profiter pour troquer mon démaquillant standard par de l’huile végétales (jojoba pour moi, mais je sais que beaucoup utilisent de l’huile de coco) qui démaquille tout aussi bien et c’est 100% naturel.

Les cotons démaquillants réutilisables : c’est bien ou pas ?

Tout d’abord, ce qui me convient ne conviendra peut-être pas à tout le monde. Le mieux, c’est toujours de tester soi-même. Pour exemple, beaucoup disent sur le net que le lavage des disques est contraignant. Perso, je trouve ça très pratique : les goûts et les couleurs hein ! Petit retour sur mon test…

J’ai aimé…

  • Leur taille que je trouve idéale. Ni trop petit, ni trop grand. Je les utilise pour le visage et pour les yeux.
  • Ils sont très facile à laver. Oui, je ne fais pas comme tout le monde : ils ne partent pas en machine. Je les lave à la main, avec du savon classique, immédiatement après utilisation, à l’eau très chaude. Le maquillage s’en va très facilement et il n’y a plus qu’à le faire sécher. Ça prend 2 minutes et ça évite d’attendre de faire une machine.
  • Ils absorbent bien le produit mais pas trop. J’avais beaucoup lu qu’on perdait du produit à utiliser ces disques lavables. Je n’ai pas vu de différence personnellement.
  • Ils sont plus doux que je le pensais : j’avais peur que le disque agresse un peu ma peau (bien que je n’ai pas une peau très sensible). C’est moins doux qu’un coton standard mais ça n’irrite pas pour autant.
  • Le fait de ne plus jeter mes cotons… car mine de rien on en utilise matin et soir. À raison de deux cotons par jour ça fait quand même 730 cotons sur l’année ! Partir sur du réutilisable ça fait sûrement des économies et en plus c’est mieux pour la planète.

J’ai moins aimé…

En fait, je suis complètement dingue de mes cotons réutilisables… Je n’ai pas relevé de mauvais points. En revanche, je ne pense pas les utiliser pour retirer le vernis à ongles. Je pense que ça les abîmerait trop rapidement. À voir, je vous dirai !

On les trouve où ces cotons ?

Les miens sont de la marque PLIM. Vous pouvez les trouver sur leur site Internet. D’autres marques en proposent aussi,  sur Google il y en a plein à tous les prix. 😉

Si vous utilisez vous aussi les cotons démaquillants réutilisables, n’hésitez pas à nous dire ce que vous en pensez en commentaire ! Si vous avez des questions, laissez-nous un commentaire on vous répondra avec grand plaisir!

Laisser un commentaire